Soin Energetique

Vous souhaitez recevoir les actualités par mail ?
Inscrivez votre mail ci-dessous :

Se Soigner par l'Energie

31-10-2014 - Actualité Science et Recherches

 
     
  Institut pour la Protection de la Sante Naturelle  
 

Soigner avec l’énergie

Le 27 novembre prochain, l’IPSN organise une conférence sur le passionnant sujet « Soigner avec l’énergie ». Notre orateur est le Dr Luc Bodin, médecin homéopathe, écrivain et conférencier et spécialiste reconnu de la médecine énergétique.

L’événement a lieu au Centres Sèvres, au 35 bis rue de Sèvres à Paris VIe. Programme et inscriptions ici.

Une révolution copernicienne

La médecine énergétique est née des incroyables découvertes de la physique quantique.

Au cours du XXe siècle, des scientifiques (Max Planck, Albert Einstein, Niels Bohr, Gilbert Newton Lewis, Louis de Broglie, Erwin Shrödinger, Werner Heisenberg, Max Born pour les plus connus), ont formulé des théories en ont constitué le point de départ. Leurs travaux ont révolutionné la physique, les sciences et notre manière de percevoir le monde.

La physique quantique a permis de nombreuses applications technologiques comme l’énergie nucléaire, le laser ou l’imagerie médicale par résonance magnétique nucléaire. Mais ce n’est qu’un début. Dans le domaine de l’astrophysique, voire de l’informatique ou de la médecine, les avancées technologiques liées à la physique quantique pourraient être considérables dans les années qui viennent.

Les implications de cette nouvelle vision du monde sont si complexes, profondes et inhabituelles qu’une partie de la communauté scientifique a décidé de les éluder. Pour moi, nous sommes aujourd’hui comme les hommes du XVIe siècle à qui Copernic disait que la Terre tourne autour du Soleil : désorientés.

Il faut bien comprendre qu’avec la théorie de la physique quantique, nos scientifiques ont ouvert un nouveau chapitre de la connaissance humaine qui nous rappelle nos limites et notre ignorance du monde dans lequel nous vivons.

Et cette révolution en marche a nécessairement une influence sur la médecine. Il est vrai qu’il convient d’être prudent, parce que nous ignorons encore beaucoup de choses dans ce domaine. Mais les implications sont potentiellement révolutionnaires.

Matière, énergie, information

Car d'après la physique quantique, la matière telle que nous la connaissons n’existe pas. En effet, la matière est constituée d’atomes. Ces derniers contiennent un noyau autour duquel gravite un nuage d’électrons.

Or la distance entre ce nuage et le noyau est considérable. Comme le souligne le Dr Luc Bodin dans l’une de ses documentations [1] : « Pour donner une idée de l’échelle de ces éléments, si un noyau atomique avait la taille d’un ballon de football, l’électron qui gravite autour de lui aurait la taille d’une balle de ping-pong et serait éloigné de lui d’une distance équivalente à la hauteur de la Tour Eiffel ! » qui, rappelons le, culmine à 324 mètres de haut.

Le volume de l’atome est donc vide à 99,99 %. Mais le plus étonnant, c’est que le noyau qui est constitué de protons et de neutrons (les nucléons), eux-mêmes formés à partir de particules plus petites, les quarks, est lui aussi très majoritairement constitué de vide.

La solidité de la matière vient des forces considérables d’attraction et de gravitation qui lient ces éléments entre eux. Pour l’essentiel donc, la matière est de l’énergie structurée. L’homme n’échappe pas à cette réalité.

Si vous ne le saviez pas déjà, cette nouvelle devrait vous laisser songeur !

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Pour que le couple énergie/matière puisse fonctionner, il faut une information. C’est elle qui donne l’orientation générale du monde, c’est elle qui lui donne un sens qui permet l’assemblage de petites particules simples pour donner des ensembles plus complexes dotés de nouvelles propriétés, ce que Jean-Marie Pelt appelle l’associativité, ce qu’il a pu rappeler à l’occasion du dernier Congrès des herboristes co-organisé par l’IPSN en mai 2014.

Thérapies quantiques, thérapies anciennes

La physique quantique confirme trois postulats que nombre de médecines traditionnelles connaissaient déjà :

  1. l’homme est à l’image d’un univers auquel il est lié,
  2. nous sommes tous reliés entre nous,
  3. notre corps est constitué d’énergie.
En effet, la médecine chinoise, la médecine indienne ou encore de nombreuses médecines chamaniques considèrent l’énergie comme un élément essentiel de la santé des êtres humains. Cela dit, les techniques qu’elles ont développées au fil des siècles de leurs traditions souvent plusieurs fois millénaires varient et ne s’accordent pas nécessairement entre elles.

En médecine chinoise par exemple, l’énergie du corps emprunte des méridiens dans lesquels elle séjourne deux heures par jour à tour de rôle [2]. À ce circuit s’ajoutent le rôle des saisons et la théorie des cinq éléments. Chaque élément (terre, métal, eau, bois, feu) correspond à un (ou plusieurs) organe(s) dominant(s) (rate, poumon, rein, foie, cœur), à une émotion (anxiété, tristesse, peur, colère, énervement) [3] et à une saison (fin d’été, automne, hiver printemps, été).

Les interactions entre ces éléments, que permet la circulation de l’énergie, sont la base de la médecine chinoise ancestrale. La maladie vient d’un blocage de la circulation d’énergie. L’auscultation permet de déterminer où est le lieu de blocage, les outils du thérapeute (le massage, le qi qong, l’acupuncture, la diététique ou la pharmacopée), et de relancer la circulation de l’énergie.

Pour la médecine ayurvédique, l’homme est constitué d’un corps physique entouré de plusieurs corps énergétiques que nous ne voyons pas [4]. L’énergie entre et sort par des chakras qui remontent le long de la colonne vertébrale et les nadis qui la distribuent dans tout le corps.

En Occident, ces notions nous sont restées étrangères très longtemps et les tentatives d’introduire une médecine de l’énergie ont été farouchement combattues.

Ainsi, après la Seconde Guerre mondiale, Antoine Priore (prononcer Prioré), ingénieur en électronique, développe une machine à rayonnement électromagnétique dont il espère qu’elle facilitera la culture de légumes. Après différentes rencontres et expériences, il pense que sa machine peut agir sur le cancer. Sa découverte sera combattue avec force par les autorités médicales en dépit du soutien du maire de Bordeaux de l’époque, Jacques Chaban-Delmas. L’inventeur sera enterré avec sa découverte.

Un autre chercheur, Georges Lakhovsky, a connu des déboires semblables avec les autorités de médecine malgré les succès prometteurs de son oscillateur à ondes contre le cancer.

Les déboires de ces scientifiques ont été racontés par Pierre Lance dans sa série de livres à succès : « Savants maudits, chercheurs exclus. [5] »

La situation pourtant évolue. Et l’intérêt pour les thérapies quantiques grandit au niveau du grand public bien sûr, mais aussi des scientifiques et des autorités médicales. C’est la raison pour laquelle il me semblait si important de faire le point. Pour ceux qui le peuvent, je vous invite donc à vous joindre à nous le 27 novembre prochain pour la conférence donnée par le Dr Luc Bodin, qui travaille sur le sujet depuis plus de 25 ans et est devenu l’un de nos meilleurs spécialistes de la médecine énergétique.

Inscriptions ici.

Bien à vous,

Augustin de Livois

PS : Dans le cadre de l’opération du Ruban de l’espoir est organisé cette année un concours culinaire par Internet pour mettre en avant cette promotion de la santé par l'alimentation.

La grande finale se déroulera à L’hôpital de Villejuif le 14 novembre 2014, tous les renseignements sur le site du Ruban de l'espoir.

PPS : Le 14 et le 15 novembre ont lieu à Paris les IIIe rencontres nationales des associations de lutte contre le Cancer. Programme ici.

Comme l’année dernière à Vannes, et l’année précédente, l’IPSN participera à ces rencontres.

Sources :

[1] Télésommet du développement personnel et du mieux-être

[2] Pratique de santé, Dossier Médecine énergétique réalisé avec Luc Bodin, Septembre hors série n°36

[3] Dr Daniel Ballesteros, Se soigner, c’est écouter, 2e Robert Lafont p.57 et suivantes

[4] Pratique de santé, Dossier Médecine énergétique réalisé avec Luc Bodin, Septembre hors série n°36

[5] Pierre Lance, « Savants maudits, Chercheurs exlus », Edition Guy Trédaniel, volumes 1 et 3

 
 


Soutenez l'IPSN

Vous souhaitez soutenir les actions de l'IPSN et faire un don : visitez la page ici.



Cette newsletter est publiée par l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle. Si vous souhaitez la recevoir, il vous suffit de vous rendre à la page qui se trouve ici.

Votre adresse ne sera jamais transmise à aucun tiers et vous pourrez vous désinscrire grâce à un lien se trouvant sur toutes nos newsletters, en fin de message.



Institut pour la Protection de la Santé Naturelle
Association sans but lucratif
Rue du vieux Marché au grain, 48
1000 BRUXELLES
IPSN



Vous recevez ce message à l'adresse haziel05@yahoo.fr car vous avez souscrit à l'Institut pour la Protection de la Santé Naturelle. Si vous ne souhaitez plus recevoir la newsletter de l'IPSN, vous pouvez vous désabonner ici.
 
     

Retour